top of page
Rechercher
  • Lionel Silberman

Le Chaga & la Lumière du Nord

Ce Matin, je profite après le Qigong de me faire une décoction du Chaga que nous a envoyé très gentiment notre ami finlandais, Antti (que je salue ici de tout coeur, merci Antti !). Avec ce cadeau, je retourne quelques années en arrière lors de mes voyages dans les territoires du nord de la Finlande, au contact de ses si sympathiques habitants. C'est là bas que j'y ai connu le Chaga.



Le Chaga, ou Polypore Oblique (Inonotus Obliquus), est un champignon symbiotique du Bouleau, mais aussi de l'Orme et du Hêtre, se plaisant principalement dans les territoires froids, situés au Nord du Monde dans toute la zone du cercle arctique et son voisinage direct. On le retrouve en Europe du Nord, Amérique du Nord, en Russie, en Corée. Il semblerait qu'on le nomme en Finlande Pakurikääpä, ce qui est toujours aussi beau et mignon à prononcer :) C'est un ingrédient intégré à la médecine traditionnelle nordique en générale et du peuple Saami, peuple autochtone d'une zone qui couvre le nord de la Suède, de la Norvège et de la Finlande en majorité. Peuple discret et magnifique. J'insiste sur le caractère symbiotique du Champignon, car il n'épuise pas son hôte au contraire: on dit du Chaga qu'il est capable de soigner les arbres sur lesquels il s'est installé, de leur éviter les maladies et de favoriser leur croissance. Cette caractéristique régénérante et nourrissante a donné ses lettres de noblesse au Chaga et sa réputation populaire.


En Chine, il semble aussi consommé: on le nomme Bai Hua Rong 白桦茸 ("Le velours du Bouleau Blanc" semble-t-il, excusez la traduction si c'est faux). On le dit de nature tiède et de saveur amère. Une amertume très légère. Pendant que l'eau bout, la belle couleur dorée en début de décoction me plaît beaucoup, j'observe de plus près cette mystérieuse créature, qui clairement ressemble plus à une pierre volcanique ou un bout de charbon, qu'à un champignon. Notons que le Chaga peut être considéré comme une substance locale, vu qu'il est trouvable en Normandie mais aussi dans les espaces froids d' Auvergne et du Massif Central.


Perspective Holistique Chinoise:

Le Chaga possède un Shen assez parlant: sa couleur Marron foncé virant sur le Noir profond exprime à la fois sa provenance (il vit et s'établit de préférence dans des territoires extrêmement froids, territoires du Nord reliés à la Phase de l'Eau) et son "sujet" (Permettre l'engendrement de la phase Eau, soutenir la Chaleur physiologique engendrée par un bon fonctionnement rénal - shàoyīn, endiguer l'avancée du Froid à la surface du corps - Tàiyáng). Son levier: une action directe sur Yángmíng 阳明 (sphère gastro-intestinale). La couleur marron foncée (créée par la mélanine présente en grande quantité dans le champignon qui se protège beaucoup de son rude environnement) , les reflets métalliques, l'aspect dur et dense du champignon signent les attributs du métal-yang proche de l'engendrement avec l'eau. Le Yang du métal dans l'humain correspond à l'entraille Gros Intestin.

Il est vrai que les propriétés du Chaga me font penser à certains cotés à une poncture de Gi4 - 合谷. En stimulant Yángmíng dans le corps ("Yang brillant, lumineux" qui nimbe aussi toutes les forêts de bouleau du Nord et dont il profite) le Chaga va renforcer la sphère gastro intestinale, le système immunitaire, et développe des effets antioxydants majeurs (l'un des plus haut taux étudiés semble-t-il) en agissant sur la phase Métal et sa Barrière. Du fait de son action tonifiante et régulatrice de Yangming, le Chaga va indirectement supporter Taiyin (rapport respiratoire et pancréatique, à l'origine du nourrissement sanguin) et va renforcer Qi Hua et le mouvement de rassemblement - Hé. Cet équilibre aura tendance à apaiser les excès de la sphère hépato-biliaire. Par tous ces biais, le Chaga facilite l'engendrement de la Phase Eau et permet d'assurer un bon fonctionnement rénal et surrénal via un sang de bonne qualité. En Finlande, mon ami Antti disait du Chaga qu'il assurait une longue vie. Je note qu'on le surnomme "champignon de l'immortalité". Quelques exemples de propriétés: Des études ont prouvé que le Chaga est cytotoxique par apoptose sur les cellules cancéreuses du poumon . (régulation de la chaleur toxique dans le Poumon via Yangming).


C’est une source d’acide pantothénique, une vitamine indispensable au bien-être des glandes surrénales et des organes digestifs. Des tests réalisé sur les souris nous apprennent qu'il contient un principe actif, lergostérol, capable d’inhiber la prolifération de cellules cancéreuses du côlon (Régulation de la sphère intestinale et évacuation de sa chaleur toxique)

Le développement des cellules cancéreuses s’est vu réduit de 60%. Tandis que celles présentant des métastases ont vu une baisse de 25% du nombre de nodules (évacuation des agrégats pathogènes)

On a remarqué que la température corporelle des souris s’élevait ce qui témoigne d’une augmentation de leur métabolisme (régulation et tonification de zheng qi et qi hua via le rétablissement intestinal).


Le Chaga en décoction


L'infusion de chaga agirait aussi sur l’immuno-modulation, c'est à dire qu'elle régule la réponse immunitaire du corps (régulation de la barrière de métal).


.On lui confère une bonne efficacité contre les rhumes et les coups de froid, c'est même très souvent pour cela qu'il est consommé (yangming supporte taiyin & taiyang). On pense à la flore intestinale et son importance sur l'immunité. Les travaux de Sharikov ont démontré les propriétés antibactériennes du Chaga envers l'espèce Mycobacterium smegmatis. La bactérie est présente sur les chancres de syphilis et dans les sécrétions génitales normales: pourrions nous en déduire que la régulation de la sphère intestinale par le Chaga modère aussi la chaleur-humidité, ce qui freinerait une accumulation dans le foyer inférieur du corps, et un développement bactérien spécifique?

L’extrait de chaga a également montré des effets positifs en stomatologie sur des biofilms générant une inflammation de la cavité buccale (Régulation de Zuyangming via Shouyangming). Je finirais par noter les vertus du chaga sur l'humidité et l'excès de doux: on observe que chez la souris, ses polysaccharides, en plus de leur action immunomodulante, réduisent la glycémie, le taux de triglycérides, d’acides gras et de cholestérol. Il est suggéré qu'il agit via la régénération du parenchyme pancréatique. La sécheresse de Yangming équilibre l'humidité -douce de Taiyin ? Enfin, la forte teneur en superoxyde dismutase (une enzyme antioxydante) à hauteur de 25%, lui confèrerait une action puissante contre le vieillissement de l’organisme.


On comprend en tout cas que beaucoup voient dans ce drôle de champignon une panacée. C'est ainsi qu'il m'avait été présenté.


Consommation

Pour consommer le Chaga, il faut faire une décoction. D'abord une forte ébullition pour entamer le Chaga, puis en réduisant le feu un frémissement d'au moins 15 à 20 minutes. On peut continuer ce frémissement plus longtemps encore pour corser la liqueur (et les substances). Cela donne une liqueur sombre au faux-air de café.

Contre indications:


La consommation du Chaga est déconseillée aux personnes allergiques au bouleau et aux diabétiques de type 1 sans avis médical (en raison de l'activité hypoglycémiante des polysaccharides présents dans le Chaga, les personnes sujettes à l'hypoglycémie doivent l'éviter: trop de sécheresse nuit à l'humidité et à la saveur douce, surtout si elle est faible). On la déconseille aussi aux enfants, femmes enceintes et allaitantes. A très haute dose, le chaga présente des effets secondaires: il peut être toxique pour les reins en raison de sa concentration en acide oxalique (le métal agresse l'eau), on en boit donc modérément.


De par ses propriétés hypoglycémiantes et immunomodulatrices, il est déconseillé en cas de prise de médicaments hypoglycémiants et d’immunosuppresseurs.

Il peut aussi agir sur les anti-coagulants.

Il est recommandé d’arrêter sa consommation avant une opération.


Conclusion

Les territoires du Nord.... Je m'en rappelle comme des lieux de pure lumière. Cela semble paradoxal, pour ceux qui envisagent la neige et la nuit éternelle. Ceux qui y sont allées comprendront ce que j'entends dans le mot lumière, cette lumière dense et puissante, pourtant douce qui réchauffe les âmes et apaise les cœurs. Cette lumière qui font des bouleaux des temples aux milles couleurs d'or. Le climat de Yangming là bas est fort, vigoureux, malgré l'humidité présente et les séjours en forêt ne sont pas si durs. Prendre le Chaga, c'est récupérer un peu de tout ça aussi, cette vigueur tranquille venue de territoires froids où l'économie et la patience sont de mise, cette lumière aussi qui font de chaque arbre un soleil.

----------------------------------------------------------------------------------


Sources ;

Article de Bénédicte Moulin, Naturopathe Chaga en Vrai, de Roger LARIVIERE, abc de l'édition.



311 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page